top of page
IMG_2595.jpg

Intention

……

Être touché ramène à une sensibilité ancienne très prégnante, celle d'être reconnu tel que l'on est, enveloppé dans un bain d'amour. 

Si le massage se révèle parfois thérapeutique, ce n'est pas l'intention que je lui prête. Il n’y a aucune attente dans le sens de guérisons possibles. C’est une invitation simple à se laisser porter par une expérience sensorielle et à ressentir les résonances dans ses corps physique, émotionnel et mental.

En retrouvant, en début d’année, une part très sensible et intuitive par le toucher conscient, j’ai choisi de me former au thaï yoga massage - une technique intense, lente et méditative, qui associe pressions, mouvements circulaires et étirements, auprès d'Alejandro Candela.

Par sa profondeur et sa lenteur, le thaï yoga massage mobilise la toile des fascias - une fine pellicule qui tapisse tout l’intérieur du corps. Son rôle de maintien des os, tendons, ligaments, muscles et organes se conjuge avec celui d’être un réseau étendu où l’information circule d’un endroit à l’autre du corps. Les techniques de ce massage permettent d’étirer les fascias et d’aider ainsi la structure à se délier en profondeur.

 

Par ce soin et mon écoute, je souhaite vous accompagner à ressentir la beauté et la magie de votre corps physique.

Ma touche est lente et profonde afin de détendre la matière à un autre niveau de réceptivité et l'aider à intégrer les informations captées par l'âme.

Modalités

…….

La tenue vestimentaire est simple et confortable. Le massage s’effectue chez moi à Ahetze, sur un futon au sol. 

Réflexions relatives au toucher conscient....

..gjkgkg

Ce sens est le premier dont nous faisons l'expérience peu après l'incarnation. Dans le ventre de notre maman, ce cocon chaud et doux, nous vivons cette expérience incroyable, la première et l'une des plus merveilleuses qui nous est donnée de vivre. Notre peau, qui est l’organe sensoriel le plus étendu, apporte des stimulations très fortes les premières années. Au moment de quitter le corps, il est aussi le dernier des sens en éveil. 

Dans l'entre-deux - durant toute l'incarnation, lorsque nous apprenons à écouter et à honorer notre sensibilité et celle de l'autre, toucher - être touché devient très profond et transformateur. Le corps d’énergie, partie intégrante de l’enveloppe, est progressivement perçu et l'acte de toucher retrouve sa dimension sacrée. Il est compris et intégré que l'enveloppe, véhicule de l'âme, ne se limite pas au corps physique.

Un tout nouvel univers s'ouvre alors, où l'enveloppe ne peut qu'être profondément aimée, respectée et remerciée.

bottom of page